En Algérie, les réseaux sociaux se mettent au vert

En Algérie, les réseaux sociaux se mettent au vert

Ramasser les masques jetés dans la nature, organiser des workshops en ligne, faire la promotion du tourisme solidaire : les Algériens rivalisent d’imagination pour appeler à prendre soin de la planète

La question de l’environnement gagne du terrain sur les réseaux sociaux. Challenge écolo, pages dédiées à l’environnement ou encore émergence des green influencers, cette tendance semble intéresser les internautes. Pour preuve, des initiatives se multiplient pour une Algérie propre.

Le meilleur exemple de cet engouement est le « Trash Challenge ». Le défi lancé par l’Algérien Drici Tani Younes s’est propagé dans le monde entier. A l’origine : deux photos d’une rivière qu’il avait nettoyée, postées sur sa page Facebook, le 28 mars 2018. Un an plus tard, un Américain basé en Arizona, Byron Román, partage la publication de Drici Tani Younes en écrivant :« Voici un nouveau challenge pour tous les adolescents qui s’ennuient. » La photo de l’activiste algérien est alors partagée plus de 332 000 fois.

L’objectif de « Trash Challenge » : trouver un endroit pollué, le photographier avant et après le nettoyage et partager les deux photos sur les réseaux sociaux.

Parmi ces influenceurs, Ihcene (ihcene_the_algventurous, sur Instagram), une jeune femme amoureuse de la nature, fait la promotion du tourisme local et du tourisme responsable. Elle fait découvrir à sa communauté des endroits à travers le pays tout en l’incitant à prendre soin de son environnement.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ihcène (@ihcene_the_algventurous)

Dans chaque ville qu’elle visite, elle organise des sorties « nettoyage »avec la population locale. Elle lance des appels à participation à travers sa page, suivie par 163 000 abonnés.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ihcène (@ihcene_the_algventurous)

Les deux sœurs de Tlemcen, animatrices de la page Clean Fory, se font remarquer grâce aux vidéos « Réels » qu’elles réalisent pendant une opération de nettoyage. Elles utilisent ce nouveau format vidéo d’Instagram pour montrer un lieu avant le nettoyage et le résultat d’après.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Save_Algeria?? (@clean_fory)

Pour être sensible à une cause, « il faut d’abord simplifier le message », estime l’animatrice de la page « Ecologiadeyalna » (Notre écologie). Cette page Instagram explique l’écologie en dialecte algérien. En effet, de nombreux noms scientifiques ont leur équivalent dans le dialecte algérien, ce qui permet une meilleure compréhension pour le lecteur.


 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ايكولوجيا ديالنا ? (@ecologiadeyalna)

On y trouve plein d’informations sur la faune et la flore – vous connaissez les vertus du pistachier de l’Atlas ? –, les techniques de recyclage, les modes de construction écologique, les dangers de la pollution sur les animaux, dans un langage à la portée de tous.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ايكولوجيا ديالنا ? (@ecologiadeyalna)

« Ecologiadeyalna » veut aussi débattre sur les questions environnementales. La page a initié des workshops en ligne sur inscription et avec un nombre limité de places. Parmi les thèmes abordés : « Les dangers du plastique et les solutions », « L’agriculture durable » ou encore « Les changements climatiques ». Les intervenants sont souvent des membres de la société civile, des instagrameurs ou des étudiants dans le domaine environnemental.  

« Ecologiadeyalna » propose aussi le concept «دردشة اكولوجيا » (bavardage écologique). Les animateurs de la page invitent leur communauté à s’informer sur des questions liées à l’environnement en posant des questions à travers le sticker des stories Instagram « Pose-moi une question ». Ils répondent ensuite à chacune des questions des internautes, ce qui permet une interaction avec la communauté. Parmi les sujets proposés par les abonnés : « Les causes des inondations en Algérie après les pluies. »

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ايكولوجيا ديالنا ? (@ecologiadeyalna)

D’autres ont parié sur la sensibilisation tout en pratiquant du sport. C’est le cas de l’association Plogging Algérie, suivie par plus de 14 000 abonnés sur Instagram et Facebook. L’idée est de combiner l’activité physique, principalement le jogging, et celle du nettoyage.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Plogging Association Algeria (@plogging_association_algeria)

Cette association fait la promotion de ses événements, principalement sur ses réseaux sociaux, en publiant les formulaires d’inscription sur ses pages. Selon la chargée des relations extérieures de l’association, les participants « sont souvent des personnes qui ne sont pas particulièrement impliquées dans la question environnementale », un public que Plogging Algérie cherche à sensibiliser.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Plogging Association Algeria (@plogging_association_algeria)

Challenger, sensibiliser et débattre de l’environnement sur les réseaux sociaux est visiblement un concept qui marche en Algérie. Ces militants écolos ont conquis le net et tissé des liens directs avec le grand public ; ils occupent désormais le terrain avec des activités pour le bien de la planète.


 

Rayane, plus connu sous le nom de Ze Art Nerd, compte presque 80 000 abonnées sur Instagram et cumule plus de 530 000 vues sur TikTok (Instagram/ze.art.nerd)

Santé, droit, culture : découvrez les nouveaux influenceurs algériens

Ils sont médecins, photographes ou avocats. Ces Algériens ont trouvé un nouveau créneau pour se rendre utiles : les réseaux sociaux. Ils y partagent leurs connaissances via de courtes vidéos ultra partagées Samir, 27 ans, docteur en pharmacie, a posté sa première vidéo (sur les troubles de la thyroïde) en septembre 2020. Un an et […]

« Badis Diab nous propose un éveil des consciences qui replace l’être humain au centre des priorités et qui met en lumière les fondamentaux du ‘’vivre-ensemble’’ », expliquent les éditions JDH qui ont publié son livre (avec l’aimable autorisation de Badis Diab)

Du foot à l’humanitaire, le parcours inspirant de Badis Diab

Après une carrière dans le football et les affaires, Badis Diab, 30 ans, se consacre entièrement à l’humanitaire pour « agir sur le terrain » Personne ne sait ce que la vie nous réserve. S’il y a bien quelqu’un qui peut en témoigner, c’est Badis Diab. A 30 ans, le jeune homme a complètement réorienté sa carrière […]

error: Le contenu est protégé !!